Modératio - rachat de créditModératio - Le crédit sans soucirachat de crédit

Un marché en plein développement


Un marché en plein développement

En 2011, le marché du rachat de crédits est d’environ 17 milliards d’euros. 2 MD € sont concrétisés par les intermédiaires en opérations bancaires et leurs prêteurs spécialisés (GE Money Bank, CFCAL, CGL, SYGMA etc.) ; 15 MD € sont réalisés par les banquiers de réseau (Crédit Mutuel, BNP...) et autres organismes de crédits (CETELEM, FRANFINANCE…).

Le décret n°2012-609 du 30 avril 2012 applicable au 1er octobre 2012, impose à tous les prêteurs de rédiger des documents spécifiques, relatifs à l’information de l’emprunteur, dès lors que le prêt est un regroupement de crédits. Ceci est un réel bouleversement dans le marché des prêts. Dorénavant le rachat de prêt est considéré comme un prêt spécifique, avec des contraintes spécifiques, comme les ont déjà, les prêts renouvelables ou les prêts immobiliers.

L’opération de regroupement de crédits est un vrai métier et à priori seuls les professionnels de ce métier sont à même d’intervenir efficacement et durablement. Mais la diminution des crédits immobiliers et l’appât du gain a attiré les organismes de crédits et les banques de réseau ces 5 dernières années, sur ce marché.
La venue d’opérateurs généralistes à l’instar de CETELEM a pris une très grosse part du marché, tout en traitant le rachat de crédit comme une opération de prêt classique. C’est pour cela que de nombreux consommateurs qui ont réalisé un regroupement de prêts avec leur banquier ou un organisme de crédit, se sont retrouvés à court terme dans de nouvelles difficultés, le rachat de crédit s’étant apparenté à du plâtrage et non à une opération sereine de consolidation.

C’est en partant de ce constat, que la nouvelle loi Lagarde, dans l’esprit de défendre le consommateur, impose des contraintes techniques qui sont déjà le quotidien des « vrais restructurateurs » mais qui posent des problèmes aux organismes non spécialisés.

En considérant que seulement 10 à 15 % de ces organismes cessent demain de réaliser des opérations de rachat de crédit et ce sont des parts de marché qui sont multipliées par 2, pour les vrais professionnels de la restructuration que sont les intermédiaires en opérations de banque.
Des parts de marché qui vont dépasser les 2 milliards dès 2013.


De plus, même les organismes de consommateurs qui ont fustigé l’opération de rachat de crédit ces 20 dernières années, publient enfin, en 2012, des articles sur l’utilité de ces opérations.

Revue QUE CHOISIR (20/06/2012) : "Le rachat de crédits continue d’avoir plutôt mauvaise presse. Pourtant, l’opération en tant que telle peut se révéler utile pour réduire son surendettement ou simplement dégager de nouvelles possibilités d’emprunt."

MODERATIO a une large gamme de produits qui permet à chaque consommateur de regrouper l’ensemble de ses encours pour retrouver un budget simplifié et équilibré. Le résultat, c’est la mise en place d’une seule mensualité globale, fortement diminuée, qui permet d’aborder la vie beaucoup plus sereinement.
Conception & réalisation Force Interactivecredits